Incarnez un humain ou un chien et participez à la plus grande course de traîneau de tous les temps !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Rien ne s'oublie. Tout persiste. » { PV }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taho'

avatar

Date d'inscription : 05/10/2009
Féminin Nombre de messages : 312
Age : 23
Pseudo : Mada S'piiice d'Inculte ! èé ( Juste Mada hein ! )

Carte d'Identité
Attelage:
Place dans l'attelage: Swing dog | Chien de pointe.

MessageSujet: « Rien ne s'oublie. Tout persiste. » { PV }    Lun 9 Avr - 19:00


« Sans destruction pas de construction ; sans barrière pas de courant ; sans arrêt pas d'avance. » ~ De Mao Tsé-Toung.



« - Monsieur ?
- Oui ?
- Que fait ce chien au chenil ?
- Pardon ? Ah celui-ci ? Ce matin des jeunes gens sont venus avec lui. Ils nous ont dit qu'il venait d'assez loin. Il s'appelle Taho'Lang et c'est un chien du Groenland. Son âge ? Huum .. Cinq ans à ce que m'a dit le vétérinaire. Il vous intéresse ? C'est une belle bête vous savez.
- Non. Du tout. »
Sur ce, l'homme quitta la pièce et le chenil.

Maintenant le père de Lucie semblait avoir perdu tout envie d'acheter un chien à la simple vue du Groenlandais. Sans un mot, si ce n'est en ronchonnant légèrement munie d'une mauvaise fois il était parti de ce lieu. Je pense qu'il n'avait jamais oubliée ce qui s'était passée il y'a de cela plusieurs années. Toi non plus d'ailleurs, Nounours. Tu t'en souviens un peu trop même. Si tu l'avais fait, ce n'était pas que pour toi. Mais aussi pour elle .. Il se laissa lentement glisser sur le sol seulement couvert d'une simple et fine couverture blanche légèrement orangée, il avait déposé sa tête entre ses pattes avant tout en lâchant un soupire las et fatigué. Sans aucune envie, son regard se posait sur ce qui se trouvait dans le chenil. Du moins ce qu'il pouvait voir dans la pièce ou se trouvait plusieurs enclos où les quatre patte était enfermée. Dans certains, les chiens étaient seuls tandis que d'autre se trouvaient à deux et même à trois, tout dépendait du caractère de l'individu. Lui ? Il était seul pour le moment, étant donné qu'il venait tout juste d'arriver, on ne voulait pas le mettre tout de suite avec d'autres canins, tant qu'on ne connaissait pas plus de choses sur sa façon de vivre en communauté. Il venait de fermer les paupières, épuisé à cause de ce long voyage en voiture qui était de loin confortable ! Plutôt tape fesses sur les routes enneigé. Mais il n'arrivait pas à s'endormir complètement, est-ce à cause de ce lieu ? Oui certainement.

Je ne sais pas exactement depuis combien de temps il s'est écoulé depuis que les yeux de Taho étaient closes. Quelques bipèdes de grandes tailles principalement âgé ou non d'ailleurs, s'étaient arrêtés devant un ou deux enclos. L'un était partie sans rien, surement désintéressé par la marchandise, plus ou moins en bon état, n'ayant pas trouvé sa perle rare. Tandis que le deuxième avait pris un beau Husky Sibérien, son poil bicolore noir et blanc comme dans les années précédentes, était soyeux et doux, mais surement pas plus que le sien, je peux vous l'assurer sans me vanter. C'est yeux bleu venait narguer par la suite tous ceux qui restaient enfermée encore là, peut-être pour quelques semaines, quelques heures, quelques jours et pour les moins chanceux quelques mois ou quelques années. Sur ce, il s'en alla avec son nouveau maître qui semblait plutôt jeune pour un musher, pourtant il devait être expérimenter vue son allure. Pendant une autre période de la journée, ce sont des plus petits hommes qui sont venus leur rendre une petite visite, mais pas pour voir les grandes bébêtes de cinq ans ou plus âgés. Non, non du tout. Ils sont directement allés les boules de poils bien plus petites de quelques mois seulement. Rare ils étaient mais il y'en avaient tout de même. Puis ils repartaient, heureux, avec un bébé dans les bras les emmenant dans leurs nouvelles familles. Tandis qu'eux, tandis que lui, ce ne sera pas pour aujourd'hui.

Peu de temps après. Un employé du chenil ouvrit lentement l'enclos où se trouvait Nounours et d'une voix plutôt calme et posé prononça son nom sans aucune écorchure. Ses délicates oreilles pointèrent vers l'inconnue. Il semblerait que ce soit pour une ballade dite quotidienne et non pour l'amener dans un autre lieu. Permettant ainsi aux chiens de s'aérer un petit peu les esprits et de se changer les idées plutôt sombres. Leurs permettant ainsi d'admirer un autre paysage nouveau ou non pour certains et de se dégourdir les pattes. Après s'être redressée sur ses quatre membres, d'un pas sûr et confiant, Taho se dirigea vers le jeune homme qui attacha la laisse autour du collier qu'on lui avait mis à peine la pointe du nez dans le chenil. Je ne sais pas où ce jeune bipède souhait m'emmener. Ce que je suis sûr sur par ailleurs. C'est que je ne connais aucun endroit, aucun lieu de cette ville. Je ne sais même pas où je suis si ce n'est le bâtiment où je me trouve. Je le suis seulement parce que je n'ai pas le choix. Pas le choix ? Si. En fait je l'ai. Mais où voudrais-tu que j'aille ? Nulle part. Je sens le deux pattes tirer légèrement sur la laisse pour m'inciter à avancer et donc à le suivre. Et sans me poser une question c'est ce que je fis. Marchant en retrait par rapport à lui gardant un minimum de distance. Mes prunelles vide se posèrent tout autour de moi. Je détaillais les alentours. Le paysage qui ,lentement, se dessinait devant moi. Il était laid. Ce paysage. Pire que laid même. Je ne l'aimais pas. Tout comme toi.

C'est après plusieurs minutes de marches que nous nous sommes retrouvés tout deux dans un parc, du moins, je le crois. A la vue de celui-ci, je m'arrêtais pour que mes yeux voient ce paysage dévasté, complètement ravagé. Qu'est ce qui avait bien pus se passer ? Je n'en ai strictement aucune idée. L'employé me détacha, ayant aucunement peur que je prenne la fuite. Le devrait-il ? Peut-être. Pourtant, libre de tout mouvement à présent, je ne fis même pas un seul mouvement. Cet endroit ne m'en donnant tout simplement pas l'envie.
Revenir en haut Aller en bas
 

« Rien ne s'oublie. Tout persiste. » { PV }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Credo des Assassins | Rien n'est vrai, tout est permis.
» Quand rien n'est prévu, tout est possible.
» Aimez vous lire ?
» « Juste une erreur, rien d’autres. Oublions tout ça ? » [Fe]
» Ezio de Lamberti ? Rien n'est vrai, tout est permis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♦ Fairbanks - Alaska - USA♦ :: Le parc dévasté-